fps health belgium banner

Les 6 niveaux d'alerte déterminés par la Tour de Contrôle au niveau national et provincial

La Tour de Contrôle COVID-19 est un système géré par Sciensano qui mesure en permanence la situation relative au nombre de contaminations au virus en Belgique. Sur base des chiffres qui y sont disponibles, la Tour de Contrôle peut déterminer un niveau d’alerte au niveau national et provincial.

Pour fixer ce niveau d’alerte, différents paramètres sont pris en compte, qui sont analysés par le Risk Assessment Group (RAG).

En premier lieu, le nombre de contaminations par 100.000 habitants au cours des 14 jours précédents est considéré. Plus le nombre de contaminations dans une région est important, plus le niveau d’alerte est haut.

  • Pas d’alerte: Pas de contaminations ou seulement quelques cas sporadiques
  • Phase de pré-alerte : 1 à 14 contaminations
  • Niveau d’alerte 1 : entre 15 et 30
  • Niveau d’alerte 2 : entre 31 et 50
  • Niveau d’alerte 3 : entre 51 et 100
  • Niveau d’alerte 4 : plus de 100

Mais pour la classification, on tient également compte de :

  • La tendance des chiffres (augmentation ou diminution)
  • Le pourcentage des tests positifs
  • Toutes les informations complémentaires disponibles en lien avec la nature de la contamination locale

Chacun de ces niveaux d’alerte est couplé à des actions spécifiques et constitue la base pour la prise de mesures.

Ces actions et mesures sont prise de préférence au niveau local, dans la mesure du possible, en concertation avec les agences de santé régionale et avec une attention particulière pour les personnes vulnérables. Les mesures peuvent également être supprimées progressivement sur la base des critères définis pour chaque niveau d’alerte. Des équipes d’intervention peuvent être déployées pour évaluer la situation sur le terrain et proposer des mesures ou leur assouplissement.

Par exemple, il peut être décidé de faire passer les écoles du code jaune au code orange. Il appartient au ministre de l’enseignement de prendre cette décision, en consultation avec les autorités locales.

Des mesures fédérales supplémentaires peuvent également être prises dans le cadre des niveaux d’alerte 3 et 4.

Une évaluation est également effectuée régulièrement au niveau des communes, sur base :

  • des chiffres
  • du type de foyer
  • des autres critères précédemment cités.

Si la situation évolue défavorablement dans une commune donnée, la cellule de crise locale peut être invitée à se réunir pour analyser la situation et, si nécessaire, prendre des mesures supplémentaires.