10 astuces pour profiter de l'été en sécurité

Mesures suite aux inondations

La vaccination n’a pas pu avoir lieu en raison des inondations

Une personne ayant sa résidence principale à Bruxelles, en Flandre ou en Communauté germanophone et pour laquelle la vaccination (première ou deuxième dose) n’a pas été possible en raison des inondations, peut annuler son rendez-vous initial avec son code de vaccination et prendre un nouveau rendez-vous sans devoir attendre une nouvelle invitation. Certains centres de vaccination rappelleront la personne concernée.

Une personne ayant sa résidence principale en Wallonie et pour laquelle la vaccination (première ou deuxième dose) n’a pas été possible en raison des inondations, peut contacter le centre de contact au 0800/45.019 pour modifier la date et/ou le lieu de la vaccination. Plus d’informations sont disponibles sur JeMeVaccine.be.

Code de vaccination perdu

Toute personne ayant perdu son code de vaccination peut le retrouver via MyHealthViewer après authentification avec la carte d’identité électronique, Itsme ou le code Helena.

Si cela n’est pas possible, le centre de vaccination compétent peut être contacté par téléphone.

Test PCR gratuit

Une personne pour laquelle la deuxième vaccination n’a pas pu avoir lieu dans le délai normal en raison des inondations, conserve le droit à 2 tests PCR gratuits si la deuxième vaccination a lieu dans les 7 jours suivant le délai initial. Concrètement, une personne qui demande un test PCR gratuit avant le 25 juillet y a droit si

  • la personne à tester a 6 ans ou plus et
  • a sa résidence principale en Belgique, selon les données du Registre national et
  • n’a pas encore reçu deux fois le corona test prescription code (CTPC) pour un test gratuit et
  • est dans l’un des cas suivants au moment de demander un CTPC pour un test gratuit
    • la personne n’a pas encore été invitée à se faire vacciner
    • la personne a été invitée à se faire vacciner il y a moins de 35 jours
    • la personne a reçu la première des deux doses requises dans les 35 jours suivant l’invitation et se trouve moins de
      • 105 ou 77 jours après le première dose AstraZeneca, selon que la première dose a été administrée avant le 25 mai ou à partir du 25 mai
      • 56 jours après le première dose Moderna
      • 56 ou 42 jours après le première dose Pfizer, selon que la première dose a été administrée avant le 13 juillet ou à partir du 13 juillet
    • la personne a reçu une dose de Johnson & Johnson dans les 35 jours suivant son invitation et se trouve moins de 14 jours après son injection.

Un CTPC pour un test PCR gratuit est valable 10 jours.

Le test obligatoire n’a pas pu avoir lieu en raison des inondations

Si une personne doit subir un test, mais que cela n’a pas été possible en raison des inondations, la personne concernée vérifie si le corona test prescription code (CTPC) obtenu a expiré ou non. Si le CTPC n’a pas encore expiré, la personne concernée peut annuler son rendez-vous initial et en prendre un nouveau. Si le CTPC a déjà expiré, un test n’est plus utile. L’annulation et la prise d’un nouveau rendez-vous est possible via MaSanté.

Si une personne a dû se soumettre à un test, mais démontre que cela n’a pas été possible en raison des inondations, la personne concernée ne sera pas condamnée à une amende par la police.

Code de test (CTPC) perdu

Toute personne ayant perdu son corona test prescription code (CTPC) peut le retrouver via MaSanté après authentification avec la carte d’identité électronique, Itsme ou le code Helena.

Si cela n’est pas possible pour les CTPC délivrés aux contacts à haut risque ou aux personnes arrivant en Belgique après un séjour en zone rouge, le centre de contact compétent peut être contacté par téléphone. Dans ces cas, les employés du centre de contact peuvent rechercher le CTPC dans l’application ‘Script & Forms’. Ils ne peuvent cependant pas rechercher le CTPC émis pour un test PCR gratuit.

Mesures à l’égard des personnes arrivant en Belgique après un séjour en zone rouge

Certaines informations sur les personnes arrivant en Belgique après un séjour en zone rouge, telles que la durée de la quarantaine et/ou le fait qu’il n’y ait pas d’indication que la personne concernée a été testée, sont transmises aux services de police pour contrôle. La police mène temporairement une politique de tolérance envers les personnes se trouvant dans les zones sinistrées par les inondations ou qui se trouvent dans une situation précaire en raison des inondations.

Fonctionnement des centres de contact

Les centres de contact tentent de joindre les personnes infectées (1A) et les contacts à haut risque de personnes infectées (2A) par téléphone pendant 48 heures. Si les personnes ne sont pas contactées par téléphone après ce délai, les appels téléphoniques sont suspendus et les informations nécessaires sont transmises aux agents de terrain pour tenter de joindre les personnes concernées via une visite. Pour les personnes prises en charge par les centres de contact de Wallonie et de la Communauté germanophone, le délai de 48 heures est temporairement prolongé à 72 heures.

En fonction de la situation liée aux inondations, les administrations sanitaires des entités fédérées prennent les mesures appropriées pour organiser les visites.