Protégeons-nous les uns les autres

Mesures de lutte contre le coronavirus pour les voyageurs en provenance de Chine

Depuis dimanche 8 janvier, la Chine a levé la plupart des mesures de lutte contre le coronavirus et des restrictions de voyage. Autrement dit, il pourrait y avoir une augmentation du nombre de voyageurs internationaux en provenance de Chine.

À l’heure actuelle, le risque pour la Belgique est estimé faible, tant que la crise en Chine concerne les variants que nous connaissons déjà ici. Rien n’indique qu’un nouveau variant se développe. La vaccination nous offre déjà un bon niveau de protection.

En outre, les mesures de précaution suivantes aident à lutter contre le coronavirus et contre d’autres infections respiratoires qui sévissent actuellement (voir illustration ci-dessus)

Il importe toutefois de suivre cette évolution de près et de renforcer notre surveillance.

La Belgique prend un certain nombre de mesures à cet égard et s’aligne autant que possible sur les recommandations de l’IPCR (Integrated Political Crisis Response) de l’UE et du Risk Management Group belge (SPF Santé publique).

Mesures concrètes

  • Tout voyageur en provenance de Chine à destination de la Belgique via un vol direct doit présenter un test COVID-19 négatif (RAT ou PCR) avant le départ, effectué dans les 48 heures avant le départ.
  • Le certificat de test des passagers en provenance de Chine pourra faire l’objet d’un contrôle à Brussels Airport.
  • Les eaux usées des vols en provenance de Chine sont régulièrement collectées séparément, afin de détecter d’éventuelles nouvelles variantes du virus corona. Jusqu’à présent, la charge virale dans ces échantillons a été modérément positive, donc ce typage génétique n’était pas encore possible. Cette charge virale modérée montre que les tests effectués avant le départ n’offrent pas une garantie à 100% (aucun test ne le fait), ou que la charge virale de certains voyageurs testés négatifs avant le départ a augmenté pendant le vol.
  • À leur arrivée à Brussels Airport, les voyageurs ont également la possibilité de se faire tester, sur une base volontaire.
  • La Belgique procède également à un séquençage du génome en cas de tests positifs chez les personnes symptomatiques (> 6 ans) qui ont séjourné en Chine au cours des 7 derniers jours et qui consultent un médecin ou un pharmacien.
  • Les voyages non essentiels vers la Chine sont déconseillés. Il est également déconseillé aux voyageurs immunodéprimés de se rendre en Chine.
  • Il est recommandé aux voyageurs qui partent quand-même de se mettre en ordre au niveau de leur schéma de vaccination COVID-19. Le port d’un masque FFP2 tout au long du voyage et du séjour est fortement conseillé.

Ces mesures seront évaluées et pourront être renforcées si la situation l’exige.