fps health belgium banner

Deux personnes supplémentaires revenues en Belgique depuis la Chine

Le dimanche 9 février, deux personnes supplémentaires sont revenues dans notre pays via un vol britannique. Ce week-end, les autorités du Royaume-Uni ont organisé un rapatriement de leurs ressortissants et ont proposé des places aux citoyens des Etats membres européens.

Deux personnes habitant en Belgique ont fait savoir au SPF Affaires étrangères qu’elles désiraient profiter de cette opportunité pour quitter la Chine. En effet, les conditions de vie dans la ville de Wuhan se sont considérablement dégradées avec le temps.

D’autres ressortissants de pays comme les Pays-Bas et l’Allemagne notamment ont aussi emprunté ce vol pour rentrer dans leur pays. Le vol de retour et le transport ont été organisés par notre ministère de la Défense, en collaboration avec les collègues anglais, allemands et néerlandais. Le vol en provenance de Wuhan a fait une première escale en Grande-Bretagne, puis s’est envolé pour Berlin pour finalement atterrir aux Pays-Bas. Les mesures de sécurité nécessaires ont été prises avant et pendant le vol, sous la supervision d’un staff médical..

Les deux habitants de notre pays ont été pris en charge par une équipe du ministère de la Défense qui les a transportés en sécurité vers l’hôpital militaire de Neder-over-Heembeek.

Les huit premiers Belges revenus de Chine séjournent également à l’hôpital militaire jusqu’à la fin de leur quarantaine. Une neuvième personne, qui a été testée positive au coronavirus, se trouve toujours à l’hôpital Saint-Pierre de Bruxelles.

Les deux nouveaux arrivants ont été placés en quarantaine stricte dans une section séparée du premier groupe. L’un d’entre eux est Belge, l’autre est un ressortissant européen qui habite en Belgique. Ces deux personnes sont en bonne santé et ne présentent aucun symptôme. Le laboratoire de référence de la KULeuven va réaliser des tests afin d’exclure tout risque.

A l’heure actuelle, une seule personne a été confirmée positive au coronavirus. Les autorités et leurs partenaires du secteur médical restent extrêmement vigilants pour protéger la santé publique dans notre pays.