Menu
fps health belgium banner

Questions fréquemment posées

  • Les coronavirus, qu'est-ce que c'est ?
    Les coronavirus, qu'est-ce que c'est ? Les coronavirus sont une famille de virus pouvant provoquer une infection chez l'homme et chez divers animaux, parmi lesquels les oiseaux et des mammifères comme les chameaux, les chats et les chauves-souris. Certains coronavirus animaux sont zoonotiques, ce qui signifie qu'ils peuvent se transmettre de l'animal à l'être humain. À ce jour, il a été démontré que sept coronavirus peuvent provoquer aussi une infection chez l'être humain. Lorsque des coronavirus d'origine animale évoluent, contaminent l'être humain et continuent à se propager entre êtres humains, cela peut déboucher sur des épidémies comme celles du MERS-CoV et du SRAS. Où le nouveau coronavirus (COVID-19) est-il apparu ? Le COVID-19 est une nouvelle souche de coronavirus qui n'avait pas encore été constatée chez l'être humain auparavant. L'épidémie a commencé dans la ville chinoise de Wuhan, capitale de la province de Hubei. Dans les premiers moments, il a semblé que l'épidémie était liée au marché South China Seafood City. Ce marché accueille des commerçants en fruits de mer, volailles, chauves-souris, marmottes et autres animaux sauvages, ce qui indique une probable origine animale de ce virus. Le virus est transmissible d'homme à homme et s'est entre-temps propagé à d'autres pays.
  • Quels sont les symptômes du coronavirus ? Qui sont les personnes à risques?
    Quels sont les symptômes du nouveau coronavirus (COVID-19) ? Les symptômes varient d'une maladie modérée à sévère des voies respiratoires s'accompagnant de fièvre, de toux et de difficultés respiratoires. Certains groupes de personnes sont considérées comme “à risques”, c’est-à-dire âgées qu’elles semblent plus vulnérables à souffrir de symptômes plus sévères. Il s’agit essentiellement des personnes âgées et des personnes souffrant de maladies chroniques graves.
    Que représente une infection au coronavirus (COVID-19) pour une personne en bonne santé d’une vingtaine, trentaine ou quarantaine d’années ? La probabilité d’attraper le coronavirus pour une personne en bonne santé d’une vingtaine, trentaine ou quarantaine d’années est la même que pour n’importe quelle autre personne. On constate cependant peu de complications et donc de nécessité d’une hospitalisation liée au coronavirus pour cette tranche d’âge.
    Qui sont les personnes considérées comme à risques ? Il s’agit des personnes âgées de plus de 65 ans, des personnes diabétiques, présentant des maladies cardiaques, pulmonaires ou rénales et des personnes dont le système immunitaire est affaibli.
    Les femmes enceintes sont-elles donc des personnes à risques ? Il n’y a pas d’indication scientifique que les femmes enceintes soient plus sensibles à cette infection ou à ses conséquences. Il y a d’ailleurs peu de femmes enceintes parmi les patients les plus malades, ce qui est rassurant. De plus, on constate de manière générale très peu de contaminations graves pour les tranches d’âge où les femmes sont enceintes. Il n'existe aucune preuve qu'une infection durant la grossesse puisse avoir un effet négatif sur le fœtus ou que le virus puisse être transmis de la mère à l'enfant pendant la grossesse.
    Les enfants ont-ils plus de risques d’être contaminés ? Les enfants peuvent également être contaminés par le coronavirus mais ont peu de risques de développer une forme sévère de la maladie. Ils peuvent cependant facilement transmettre le virus, y compris s’ils sont asymptomatiques. Il est donc recommandé d’éviter pour le moment leurs contacts avec les personnes à risques, notamment leurs grands-parents.
    Je suis une personne à risques, que dois-je faire ? Restez chez vous autant que possible. Évitez tout contact avec des personnes extérieures à votre famille et suivez scrupuleusement toutes les mesures d'hygiène. Il est également préférable que les membres de la famille entrent le moins possible en contact avec d'autres personnes.
    Suis-je protégé contre COVID-19 si j'ai reçu le vaccin antigrippal cette année ou le vaccin contre le pneumocoque ? La grippe et le virus qui provoque le COVID-19 sont deux virus très différents et le vaccin contre la grippe saisonnière ne protégera pas contre le COVID-19. Le vaccin contre le pneumocoque ne protège pas contre les pneumonies virales.
  • Comment le coronavirus se propage-t-il ?
    Comment le coronavirus se propage-t-il ? Le coronavirus se propage de personne à personne par de petites gouttelettes provoquées par la toux ou les éternuements. Par l'intermédiaire de ces gouttelettes, le virus se retrouve dans l'air, sur des objets et des surfaces. Le virus peut ainsi contaminer toute personne qui inhale ces gouttelettes ou les introduit par les mains dans sa bouche, son nez ou ses yeux. Il n'y a aucune preuve que la contamination se fasse par la peau. Le risque de contamination peut être réduit en gardant une distance de plus d'un mètre avec des personnes malades, en se touchant le moins possible le visage et en veillant à une bonne hygiène des mains.
    Le port d'un masque pour se protéger contre le nouveau coronavirus a-t-il un sens ? L'utilisation de masques buccaux pour prévenir l'infection au coronavirus n'a de sens que dans les hôpitaux où sont soignés les patients contaminés au coronavirus ainsi que, dans les laboratoires, pour l'examen du matériel corporel de ces patients. Le port de masques buccaux dans les lieux publics n'a actuellement aucune valeur ajoutée.

    Si vous souhaitez savoir plus sur l'utilité d'un masque buccal, lisez l’interview du Dr Steven Van Gucht, professeur de virologie et président du comité scientifique Coronavirus.

    Combien de temps survit le coronavirus sur les surfaces et matériaux lisses, et peut-on être contaminé par ce biais ? En moyenne, le coronavirus peut survivre plusieurs heures (voire jours) sur des surfaces et matériaux lisses (comme des poignées de porte, rampes d’escalier, tables,…). Toute personne qui introduit des gouttelettes de virus par les mains dans sa bouche, son nez ou ses yeux peut être contaminée par le virus. Il est important de se laver les mains régulièrement et soigneusement après avoir été en contact avec des surfaces qui sont touchées par beaucoup de personnes. En désinfectant une surface, les particules de virus sont éliminées. Le virus ne peut pas survivre longtemps sur les matériaux absorbants (comme du carton, papier, textile,…). Le virus est également très sensible à la sécheresse, la chaleur et la lumière du soleil.
    Le coronavirus va-t-il disparaître avec le printemps ? Il n’y a actuellement aucune preuve que le printemps fera ralentir ou disparaître le coronavirus. En se basant sur d’autres coronavirus comme point de comparaison, il est possible que ce nouveau virus présente aussi une évolution saisonnière, et que sa propagation soit ralentie par les températures plus élevées et la lumière UV du printemps. Par contre, même après avoir disparu quelques mois, le virus peut réapparaître. Mais il est encore trop tôt pour connaitre le profil de ce virus.
    Je suis accompagnateur de train, réceptionniste, je travaille à un guichet de l’aéroport : est-ce dangereux de toucher en permanence des objets d’autrui ? Il est difficile d’éviter de prendre et toucher des objets. C’est pourquoi il est important de se laver les mains régulièrement et soigneusement. Veillez surtout à toucher le moins possible votre visage avec vos mains.
    Puis-je être contaminé(e) en commandant un colis en provenance de Chine ? Les coronavirus se propagent par l'intermédiaire des êtres humains et des animaux. Ils ne survivent pas bien en dehors du corps. Et certainement pas sur du carton, du matériel d'emballage ou d'autres objets. Les autres coronavirus ne se propagent pas de cette manière et nous n'avons aucune raison de penser qu'il en aille autrement pour ce nouveau coronavirus.
    Puis-je être contaminé par le biais de la nourriture ? A ce jour, les aliments n'ont pas été identifiés comme une source ou une voie probable de transmission du virus. De plus, les coronavirus ne sont pas des virus très résistants dans l’environnement et ils sont rapidement inactivés lorsqu’ils se retrouvent sur des surfaces. En l’état actuel des connaissances, la probabilité qu’un consommateur soit contaminé par le Covid-19 via l’alimentation est donc très faible et non démontrée. Quoi qu’il en soit, l’AFSCA rappelle aux professionnels que le respect des bonnes pratiques d’hygiène sont primordiales et permettent d’éviter la plupart des contaminations :
    • - préparer les aliments séparément, surtout lorsqu’on manipule des viandes crues,
    • - laver abondamment à l’eau chaude et au savon les surfaces ayant servi à la préparation des aliments, surtout celle des viandes crues,
    • - se laver les mains à l’eau chaude et au savon entre chaque manipulation,
    • - cuire suffisamment toute viande crue (70°C à cœur durant au moins 2 minutes),
    • - éviter de préparer des aliments lorsqu’on est malade.

    Les animaux domestiques peuvent-ils infecter un homme s’ils ont été en contact avec des personnes infectées ? Le risque d’infection par le Covid-19 associé aux animaux domestiques est actuellement évalué comme négligeable, le Covid-19 se transmet principalement par contacts rapprochés d’homme à homme. Bien qu’on suspecte que le Covid-19 provienne initialement du monde animal sauvage, il s’est depuis adapté à l’homme (virus « humanisé »), aucune donnée ne permet encore de considérer les animaux domestiques comme à risque pour l’homme pour la transmission du covid-19. Les règles d’hygiène classiques (éviter les contacts rapprochés avec votre animal, surtout si vous êtes malade, se laver les mains après manipulation de tout animal) sont donc ici encore une fois recommandées si vous avez des contacts avec des animaux qui pourraient véhiculer, par contamination environnementale, le virus sur eux pendant de courtes périodes.
  • Quelle est la situation en Belgique ?
    Pour les dernières nouvelles sur la situation en Belgique
    - Consultez la rubrique "News" de notre site
    - Voir également le bulletin épidémiologique sur le site de Sciensano.
  • J’ai peut-être attrapé le coronavirus. Que dois-je faire ?
    Quels sont les signaux d’alarme auxquelles je dois prêter attention? Si vous vous sentez malade, toussez, avez mal à la gorge, des difficultés de respiration, le coronavirus est l’un des virus qu’il est possible que vous ayez attrapé.
    Si ces critères sont remplis, que dois-je faire? Restez chez vous, appelez votre médecin et signalez vos symptômes. N'allez pas dans la salle d'attente ou aux urgences. Le médecin généraliste déterminera par téléphone si vous pouvez tomber malade à la maison ou si vous devez vous rendre à l'hôpital. Pour plus d'informations: https://www.info-coronavirus.be/fr/qui-testons-nous/.
    Comment puis-je éviter de contaminer mes proches? Comment puis-je éviter d’être contaminé si l’un de mes proches a le coronavirus?

    Nous avons rassemblé quelques conseils pour les personnes en isolement et pour leur entourage.Consultez-les dans notre brochure.

  • Comment me laver les mains ?
    • · Lavez-vous les mains de préférence à l'eau courante, de préférence tiède ou chaude, et au savon liquide.
    • · Si vous êtes en route et que vous ne pouvez pas vous laver les mains, touchez votre visage le moins possible et lavez-vous les mains dès votre arrivée.
    • · Si vous n'avez pas d'eau, de savon et de serviette à proximité et que vous voulez quand même vous laver les mains, vous pouvez utiliser du gel à base d’alcool.

    Vous pouvez trouver des instructions en ligne pour vous laver correctement les mains.
    Source: Vous êtes en de bonnes mains
    (Campagne SPF Santé publique)